La chaleur et mon animal

Classé dans : Non classé | 0

Les bons gestes pour vous sont aussi valable pour votre animal !

Si votre chien ou votre chat reste à la maison la journée, n’oubliez pas d’effectuer les gestes simples mais essentiels suivants :

  • Fermez les volets dans la journée pour éviter de « chauffer » la maison
  • Ouvrez en grand les fenêtres la nuit pour provoquer des courants d’air
  • Utiliser un ventilateur pour rafraîchir une pièce 
  • Ne mettez pas la climatisation à « fond » pour limiter les coups de froid, les chocs de températures et les désagréments (maux de ventres pour votre animal, par exemple) l’idéal est d’avoir environ 5°C d’écart avec la température extérieure
  • Évitez à votre animal de sortir aux heures les plus chaudes ! (entre 14h et 16h)

Pour atténuer les effets de la chaleur, l’eau reste l’arme la plus efficace. Il est donc conseillé de laisser à la disposition de votre animal de l’eau en permanence à température ambiante. Un peu d’eau sur les pattes et la tête de votre chien ou votre chat permettra de faire baisser sa température corporelle. Pour les plus petits animaux, un vaporisateur d’eau à température ambiante fera bien l’affaire.

Malgré les nombreuses mises en garde, ce sont chaque année de nombreux chiens, chats, mais aussi NAC qui en sont victimes. L’accident le plus fréquent survient lorsque un animal est laissé dans une voiture, même si celle-ci est stationnée à l’ombre.
La température dans l’habitacle peut atteindre et dépasser les 40°C en moins de 10 minutes. En cas de canicule, le mercure peut osciller autour des 60° en seulement 15 minutes. Cela peut être fatal pour l’animal qui s’y retrouve enfermé.

Les signes du coup de chaleur de votre animal

Sa température corporelle grimpe, sa respiration devient rapide et intense, une perte de conscience sont autant de signes qui peuvent laisser penser à un coup de chaleur pour votre chien, votre chat ou votre NAC.

Que faire si un animal est enfermé dans une voiture stationnée et qu’il montre des signes de coup de chaleur ? Que dit la lois ?

Vérifiez que les maîtres ne sont pas aux alentours.

Si vous ne les trouvez pas, appelez rapidement la police ou la gendarmerie locale. En effet, l’article 20 de la loi du 6 janvier 1999 [codifié sous l’article 214-23 (3°) du Code rural  ] vous permet de faire procéder à l’ouverture du véhicule stationné en plein soleil lorsque la vie de l’animal est en danger, en présence d’un gendarme ou d’un policier.

Si vous estimez que la situation est urgente et que vous ne pouvez pas attendre les secours, vous pouvez prendre la décision de briser une vitre pour porter secours à l’animal en détresse. Il est recommandé de s’entourer d’au moins deux témoins qui pourront attester de la bonne foi si une action par le propriétaire de la voiture est intentée par la suite.

Cette décision est néanmoins difficile à prendre, car le propriétaire pourrait porter plainte pour dégradation d’un bien appartenant à autrui ( Article 322-1 du code pénal  ). Néanmoins, s’il est évident que la vie du chien est menacée (inconscience, animal qui halète frénétiquement, langue de couleur sombre, comportement anormalement agité, etc.), la loi vous protège ( Article 122-7 du code pénal  ). Cet article précise que « n’est pas pénalement responsable la personne qui, face à un danger actuel ou imminent qui menace elle-même, autrui ou un bien, accomplit un acte nécessaire à la sauvegarde de la personne ou du bien ».

En cas d’intervention

Placez l’animal à l’ombre, rafraîchissez-le avec de l’eau pas trop froide et donnez-lui bien sûr à boire, mais par petites quantités. Une visite chez le vétérinaire est conseillée lorsque le chien semble avoir récupéré.

Quelle que soit votre décision, n’oubliez jamais d’avertir les forces de l’ordre.

Source : www.interieur.gouv.fr/Actualites

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *